Concevoir un éclairage correct dans nos rues, autoroutes, parcs ou jardins d’une commune, les niveaux minimum d’éclairage nécessaires au développement des activités qui se déroulent dans ces espaces doivent être pris en compte, favorisant la sécurité et le confort des usagers mais évitant la lumière la pollution.

L’éclairage routieroffre sans aucun doute une alternative simple et économique, pour contrer largement les accidents de la route conséquents et dangereux. Il s’agit d’une méthode de sécurité efficace pour tous les conducteurs, piétons et piétons dans les zones urbaines et rurales, car elles garantissent que circuler sur des routes correctement éclairées génère une plus grande confiance. C’est pour cette raison que les associations de quartier, les administrations locales, les conseils devraient toujours être une obligation.

 

Qu’est-ce que l’éclairage routier?

 

L'industrie de l'éclairage et l'UE se battent pour réduire l'impact environnemental, un éclairage personnalisable adapté au client

Obtenez une consommation d’énergie efficace, obtenez un impact environnemental minimum et réalisez un investissement raisonnable. Quelque chose pour lequel de nombreuses municipalités peinent à réaliser dans leurs municipalités.

L’éclairage LEDrépond à ces attentes, en réduisant également la consommation et en facilitant l’efficacité énergétique sans altérer les niveaux d’éclairage et en protégeant l’environnement.

Pour obtenir un éclairage durable, le type de lampe qui fournit les paramètres de fonctionnement corrects doit être choisi par le fabricant.

C’est pourquoi il est important de prendre en compte les énergies renouvelables comme l’utilisation de l’énergie solaire photovoltaïqueà travers des panneaux pour lampadaires ou lampes de jardin.

De plus, les zones qui nécessitent une étude plus approfondie en raison de la rigueur de leurs emplacements doivent être étudiées, c’est-à-dire les promenades, les escaliers, les ronds-points, les espaces de vie, ces espaces doivent prendre en compte les critères et les niveaux minimum d’éclairage établis pour l’éclairage puisqu’ils doivent favoriser la vision sans nuire, endommager ou nuire au confort des piétons ou des conducteurs.

L’éclairage doit être homogène et l’éclairage ne doit pas être excessif afin de ne pas créer de contrastes d’ombre et de lumière qui altèrent l’esthétique de ces espaces. Sans oublier, l’emplacement et l’orientation des luminaires ne produisent pas d’éblouissement pour les passants.

 

Techniques pour réduire les coûts et rendre la ville plus durable

 

L’installation de systèmes de contrôle marche et arrêt constitue un grand avantage pour produire des économies comprises entre 10 et 30%, en étant capable de contrôler en fonction des besoins de l’environnement.

Ce système consiste à intégrer des interrupteurs avec des horaires astronomiques ou avec des capteurs de lumière spécialement conçus pour contrôler la charge légère en fonction des heures de lever et de coucher du soleil à différents moments de l’année.

On peut également intégrer une réactance à double niveau, qui fera varier l’impédance du circuit individuellement dans chacun des luminaires, en adaptant le flux lumineux aux besoins particuliers de chaque mesure, ou la mise en place de réducteurs de flux lumineux en tête de réseau, dans le but de réduire l’intensité lumineuse à certaines heures de la nuit, pendant lesquelles l’activité citoyenne est réduite au minimum.

 

This site is protected by WP-CopyRightPro