L’Arrêté royal sur l’efficacité énergétique de l’éclairage extérieur (01/04/09) est l’un des règlements qui doivent être suivis lors de l’intégration de l’éclairage extérieur.

Quels sont les principaux concepts que ce règlement rassemble:

  • Applicable aux nouvelles installations et aux installations existantes avec des modifications importantes (> 50% de la puissance installée ou des luminaires) et des extensions.
  • Définit une efficacité énergétique minimale en fonction de l’éclairage (à moins d’Em -> plus d’Efficacité)

Établit la cote énergétique

Règle la réduction du débit à 50% de la normale, sans nuire à l’uniformité, pour les installations > 5kW

 Efficacité minimale:

  • 40 lum/W, pour l’éclairage de surveillance et de sécurité la nuit et pour les enseignes et signaux lumineux => élimine les incandescences
  • 65 lum/W pour l’éclairage public, spécifique et décoratif => élimine la vapeur de mercure

Il définit les facteurs minimums d’efficacité et d’utilisation des luminaires et des projecteurs et spécifie la consommation minimum des auxiliaires électriques en fonction des types de lampes et de la puissance et définit le système d’extinction en fonction de la puissance installée

  • < 5 kW (lampes + auxiliaires) : cellule photoélectrique
  • > 5 kW (l + a) : horloge astronomique ou système centralisé

Il établit les performances minimales et les facteurs d’utilisation des luminaires et des projecteurs, il spécifie également la consommation maximale de l’équipement auxiliaire en fonction des différents types de lampes et de puissances.

 

 

Pourquoi la LED est-elle un bon choix pour l’éclairage extérieur ?

L’un des avantages des équipements à LED est leur taille compacte, la nature directionnelle de la lumière, les rendements élevés de gestion thermique et l’augmentation du rendement lumineux.

Par conséquent, les avantages que ces équipements nous apportent lorsqu’ils sont appliqués à l’extérieur, comme dans les villes, les routes urbaines et les autoroutes, en améliorant le flux émis, le contrôle de la lumière et la gestion thermique, sans oublier que ces équipements ont une durée de vie des luminaires de cinq à sept ans sans avoir besoin d’effectuer de maintenance sur ceux-ci. En même temps, la directivité de leur émission et leur petite taille ouvrent de nouvelles voies pour le développement de systèmes optiques avec un contrôle élevé de la distribution lumineuse, améliorant notamment les rendements conjoints de la source lumineuse et du luminaire conventionnels.

De quoi devons-nous tenir compte lorsque nous appliquons des LED dans l’éclairage extérieur ?

Une durée de vie élevée de plus de 50.000 heures, par rapport à l’éclairage conventionnel qui est d’environ 24.000 heures. Grâce à la petite taille des diodes électroluminescentes, il est plus facile de diriger la lumière et donc d’économiser de l’énergie.

Technologie à incandescence vs. Coût électrique estimé à 0,14 euros/kWh.

De l’herbe. Ampoule à incandescence à remplacer (W)  Pot.LED (W) Economie d’énergie (kWH) pendant la durée de vie des LED (50.000h) Économie sur les factures d’électricité 

(€)

Économies d’émissions C=2 (kg CO2)
40 9 1.550 186 1.162
60 11 2.450 294 1.837
75 15 3.000 360 2.250
100 20 4.000 480 3.000
150 32 5.900 708 4.425

Source: EOI

 

 

 

This site is protected by WP-CopyRightPro