De plus en plus de personnes dépendent des transports publics et, par conséquent, de nombreuses heures de la journée sont passées dans les zones de transport, soit pour se rendre au travail, soit pour les loisirs, pour rendre visite à des amis ou à la famille.

Mais nous ne devons pas oublier les personnes qui travaillent dans ces domaines, donc une bonne façon d’assurer leur confort et leur efficacité pour rendre un bon service est de l’éclairage.

Une bonne façon de commencer est d’utiliser la Norme Européenne UNE 12464-I qui exige un minimum d’éclairage qui maintient un Indice de Reproduction Chromatique de Ra 80 ou plus.

Si l’on prend l’exemple des chemins de fer et des métros, la recommandation du Ra 80 est la même pour les salles d’attente et les guichets de billetterie et de bagages et un peu plus basse (Ra 40) sur les quais et les passages souterrains. Dans la pratique, et avec la tendance actuelle à la transformation des grandes gares en centres commerciaux et de loisirs, l’application d’un éclairage avec indice de reproduction chromatique Ra 80 est aussi conseillée que dans les locaux commerciaux ou lors de foires et d’expositions.

Une station de métro ou de train, un aéroport ou une gare d’autobus sont des lieux de rassemblement et de déplacement constant. L’éclairage doit donc faciliter l’accessibilité, le confort et la sécurité des usagers et des travailleurs, tant aux heures de pointe qu’aux heures creuses.

Dans toutes les zones communes d’un aéroport, des halls d’arrivée aux comptoirs de contrôle des douanes et des passeports, y compris la tour de contrôle du trafic aérien, un Ra 80 est recommandé, variant en fonction de la zone de luminescence maintenue ou de la température de couleur. Les raisons sont évidentes : confort et santé visuelle, facilité de localisation et d’emplacement des points d’intérêt, et sécurité.

Par exemple, si nous parlons de zones telles que les passages souterrains et les quais où nous attendons l’arrivée de notre train ou de notre métro, l’éclairage peut atteindre un Ra ou un IRC 40.

Dans les zones d’accès telles que l’entrée principale, la réglementation exige un niveau minimum de 150 lux mesuré au niveau du sol et l’éclairage sera au moins 40 lux plus élevé que les niveaux d’éclairage environnants, et avec une température de couleur neutre-froide pour éviter de laisser des espaces sombres ou ombragés.

Les escaliers et les rampes, mécaniques ou fixes, les normes européennes exigent un niveau d’éclairage d’au moins 150 lux mesuré au niveau du sol et une température de couleur de 4000K.

Toutes les toilettes doivent être équipées de signaux d’éclairage de secours dans les lavabos ou les toilettes.

Dans les zones d’attente des quais. La réglementation stipule qu’environ 15 minutes avant l’arrivée des trains et jusqu’à 5 minutes après leur départ, ils doivent avoir un éclairement minimal de 20 lux, mesuré au niveau du sol, avec une valeur minimale de 10 lux.

Les solutions que nous pouvons vous offrir

 

  • Caractéristiques des luminaires. Ils doivent être robustes et résistants aux changements de température et assurer une maintenance simple et aisée.
  • Lignes continues. Idéal pour les toits des entrées et des zones de billetterie.
  • Les tubes LED remplacent l’éclairage conventionnel en favorisant une moindre consommation, ils s’allument automatiquement et surtout ils ne clignotent pas.
  • Les bandes LED sont idéales pour les rampes, les colonnes et les bords de mur qui donnent une touche spéciale à ce type d’espace souvent un peu impersonnel.
  • Les spots et les projecteurs. Ils sont adaptés pour mettre en valeur et souligner certains espaces, et donner de la personnalité à l’entrée ou aux salles d’attente.
  • Luminaires et projecteurs d’extérieur. Les zones extérieures ont besoin de luminaires extérieurs spécifiques avec un IP et un IK appropriés pour assurer la résistance à l’eau, à la poussière et aux chocs éventuels.
  • Les détecteurs de présence. Le niveau de lumière est activé lorsqu’il détecte une certaine présence et il augmente le niveau d’éclairage à 300 lux mais lorsqu’il ne détecte pas de personnes, il est réduit à un niveau inférieur de 150 lux.
  • Capteurs liés à la lumière naturelle. Sur les entrées ouvertes, ce type de capteur permet d’augmenter ou de diminuer l’intensité lumineuse en fonction de la lumière naturelle existante.
  • Les systèmes de régulation et de contrôle les plus utilisés. Ce sont les luminaires à gradation avec ballasts réglables, le protocole Dali, DSI, 0-10V ou DMX.

Quelques-uns de nos projets

This site is protected by WP-CopyRightPro